Physiologie de l’arbre

Une plante ligneuse et longé-vive doit dépasser 7m et posséder un tronc  pour être appelée arbre, si elle mesure moins de 7m, à l’age adulte, c’est un arbuste et moins de 3m c’est un arbrisseau.

C’est en fait une colonie de cellules vivantes qui ont la particularité de pouvoir se différencier, c’est  à dire devenir soit un rameau, soit une racine, soit de l’écorce … en fonction des conditions de vie.

Les racines ( Ne en japonais )

Les racines sont principalement souterraines.

Elles servent à

  • Absorber de l’eau et des sels minéraux
  • Fixer l’arbre dans le sol
  • Accumuler des réserves

Seule la partie terminale pousse en longueur et toujours vers le bas. Si elle rencontre un obstacle elle le contourne ou se divise.

C’est également sur la partie terminale, blanche, que se trouvent les poils absorbants. Ce sont de très longues cellules qui offrent une immense surface de contact et qui vont absorber les éléments nutritifs nécessaires à l’arbre par un phénomène d’osmose ( l’eau circule toujours du milieu le moins concentré vers le plus concentré)

racines

Lorsqu’ils s’éloignent de la partie terminale de la racine, les poils absorbants meurent et la racine se lignifie, devenant marron.

Certaines espèces comme les pins, les chênes ont moins de poils absorbants et ont besoin de champignons appelés mycorhizes pour pouvoir absorber convenablement leur nourriture.

On peut observer trois types d’enracinement ce qui peut orienter vers certains types de pots.

 racinlateralesEnracinement latéralThuya
Merisier
Peuplier
Séquoia
Saule
Épicéa
Ginkgo
Frêne
Hêtre
Charme
Bouleau
Aulne…
 racinoblikEnracinement obliqueOrmes
Tilleul
If
Genévrier
Marronnier
Érable
Abies ( sapin)…
racinpivotantesEnracinement pivotant

Chêne
Pin
Noyer
Cyprès
Châtaignier…

Le tronc ( Kan ou Miki en japonais )

Le tronc est constitué de 5 couches concentriques.

ttilleul1

La plus intérieure : le cœur.
C’est le squelette de l’arbre, il est formé des cellules qui sont mortes, et dont il ne reste que les parois qui ont durci.

La suivante : l’aubier (ou xylème)

bota04

Elle est formée de cellules mises bout à bout, qui se perforent pour former des vaisseaux et conduire la sève brute ( eau + sels minéraux ) des racines jusqu’aux feuilles.

La suivante : le cambium
C’est ce qu’on appelle un méristème, c’est à dire un ensemble de cellules qui vont se diviser et se différencier pour créer des cellules particulières et donc ici assurer la croissance du tronc en largeur en créant d’un côté l’aubier et de l’autre le liber.

La suivante : le liber (ou phloème)
C’est dans cette partie que circule la sève élaborée, celle chargée de tous les sucres fabriqués dans les feuilles lors de la photosynthèse.

photosynthese

En mourant, le liber forme l’écorce.

Le feuillage ( Kinoha ou konoha en japonais )

Sur ce tronc s’agencent les branches, sur les branches s’agencent les rameaux et sur les rameaux poussent les feuilles.
Mais ces différents éléments sont déjà tous présents dès l’origine dans les bourgeons :

feuilles

La feuille qui peut être également une aiguille ( sur les pins, certains genévriers, les picea, les abies, les mélèzes, les cèdres … ) ou une écaille ( certains genévriers, les cyprès, les thuya … ), est constituée de trois couches :

fhoux1

La couche supérieure appelée aussi cuticule qui va absorber l’énergie solaire,
La couche intermédiaire (mésenchyme), très riche en chlorophylle où se déroule  la photosynthèse ( un ensemble de réactions chimiques qui vont combiner l’eau, les sels minéraux et le carbone pour les transformer en sucre ),
La couche inférieure qui assure les échanges gazeux avec l’atmosphère par l’intermédiaire de petits orifices : les stomates.

stomates

Les feuilles peuvent être …

Persistantes : qui restent vertes en hiver et qui ne tombent pas,
Caduques : qui tombent chaque année,
Marcescentes : qui fanent mais qui reste accrochées,
Alternes : elles sont placées le long de la tige de façon décalée,
Opposées : elles sont placées le long de la tige face à face,
Verticillées : elles sont placées en anneau autour de la tige,
Simples : en un seul morceau,
Composées : en plusieurs morceaux,
Dentées : découpées finement,
Lobées : très découpées…

Tous ces éléments participent au cycle des saisons :

cycleFlo